C.F.H Le Club Frankenhause Host (Club SM) 4 beaux vampires dans le vent dirigent un club SM Mais au fait c'est quoi un club SM ? hum à vous de le voir chers clients
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quelques notions

Aller en bas 
AuteurMessage
Lyara Suo
Vampire Pervers (Admin)
Vampire Pervers (Admin)
avatar

Nombre de messages : 135
Déguisement pour noël :
^^Puissance Sexuelle XD :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: Quelques notions   Ven 10 Oct - 22:55

Bien que d'anciens livres comme le Kâmasûtra citent les morsures et les griffures comme moyens de parvenir à l'extase, la culture judéo-chrétienne considère l'utilisation de la douleur comme une pratique à part et, généralement, comme une pratique perverse. La psychiatrie porte le même regard sur cette pratique.

Le terme est un mot-valise formé de sadisme et de masochisme. Le premier nom s'applique à celui qui doit faire souffrir (physiquement ou non) l'objet de son désir pour parvenir au plaisir, le second désigne celui qui doit ressentir cette douleur et la domination qui l'accompagne pour atteindre le même effet. Sadisme est un dérivé du nom du philosophe des Lumières, Sade, auteur dont les récits mettent souvent en scène des relations sexuelles fondées sur la souffrance et l'humiliation, tandis que masochisme provient du nom de Sacher-Masoch, écrivain autrichien dont le roman La Vénus à la fourrure raconte une relation amoureuse devenant progressivement une relation de domination.

Il faut cependant nuancer ces étymologies : dans La Vénus à la fourrure, le plaisir que prend le narrateur à devenir l'esclave d'une femme et de l'amant de celle-ci est tout relatif. Il faut donc être prudent avec l'analogie entre l'histoire romanesque et la pensée moderne du sadomasochisme. De même, le « sadisme » décrit dans les œuvres de Sade ne saurait être réduit à une seule pratique sexuelle et n'a que peu à voir avec la représentation moderne que l'on s'en fait. Il représente, de manière plus générale, une confrontation philosophique entre la pensée de l'homme bon par nature et l'homme mauvais qui doit brider ses passions. Le sadomasochisme de Sade formule une vision du monde par l'image sexuelle qui est en réalité une confrontation morale de valeurs et de systèmes.

L'utilisation du terme sadique dans le cadre du sadomasochisme implique une relation de domination codifiée. Elle implique un jeu de règles établies entre les partenaires, qui fixe des limites dans les actes posés. Le terme sadique représente ainsi plus une personne dominante que réellement sadique. Une relation entre un sadique véritable et un masochiste est très rare dans le cadre d'un consentement libre et éclairé. Une telle relation n'a normalement lieu que dans le contexte d'une relation de dépendance affective vécue par la personne soumise dans le cadre de problèmes psychologiques cliniques.


[ source exacte http://fr.wikipedia.org/wiki/Sadomasochisme ]


Extrait d'observations faites par Freud lui-même dans le cadre de ses recherches les plus cruelles :

Le masochiste s'adresse au sadique :
- "Fais-moi mal, s'il te plaît. Fais-moi souffrir, plonge-moi dans la douleur..."
Le sadique lui répond :
- "Nooooooon !
- Aaaaaaaaahhh !"


____________

Yaoi est en fait l'acronyme de [ヤマなし、オチなし、意味なし」yama nashi, ochi nashi, imi nashi : « Pas de montagne, pas de chute, pas d'histoire ».

À l'origine le terme fut inventé pour désigner des dōjinshis (mangas utilisant des personnages non-originaux, le plus souvent dessinés par des amateurs) comportant des scènes érotiques entre personnages masculins issus de mangas, de séries animées ou de jeux vidéo populaires (Saint Seiya, Captain Tsubasa, Gundam Wing, Final Fantasy VII, etc.).

La popularité des histoires mettant en scène des couples homosexuels, avec ou sans graphisme sexuel, n'a été que grandissante parmi le public féminin japonais. Avait suivi une production d'œuvres originales réalisées par des auteurs professionnels : c'est la naissance du manga yaoi à part entière.

Si « yaoi » ne désigne au Japon que la portion des œuvres ayant un contenu sexuel, le terme est aujourd'hui souvent utilisé par les fans occidentaux par abus comme un terme général pour désigner toute forme de romance entre deux hommes, même si elle est uniquement suggérée.

Les termes japonais pour actif et passif sont respectivement seme et uke.

Il ne faut pas confondre le yaoi avec le yuri (relations homosexuelles entre femmes).
Yaoi = relation entre hommes
Yuri = relation entre femmes
Hentai = relation entre homme et femme



[source exacte http://fr.wikipedia.org/wiki/Yaoi]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frankenhausehost.forumactif.org
 
Quelques notions
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelques souvenirs de fête ...
» Quelques compliments et une question.
» Des manières quelques peu cavalières. [Libre]
» quelques (nombreux) mois plus tard...
» Quelques dessins.....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
C.F.H Le Club Frankenhause Host (SM) :: <( Entrée ) > :: Forum Adulte-
Sauter vers: